Devis bardage

En construction et en architecture on désigne par bardage une couche superficielle mise sur l’extérieur d’un bâtiment en vue d’assurer la protection et l’isolation thermique de la façade de la construction. Cette couche située sur le mur extérieur est généralement composée de bois, de pvc ou d’isolation thermique et elle est réalisée par un couvreur. Par devis bardage il faut entendre Le document rédigé par le couvreur dans lequel il décrit tous les matériaux nécessaires au travail spécifique y compris les prix détaillés sans oublier le coût de la main d’œuvre et 10% d’imprévus. 

Mode de fabrication et de pose du bardage

Pose du bardage bois

Le bardage bois consiste à fixer des clins sur une structure en bois. Cette structure est composée de liteaux suivant la hauteur de réserve en vue de l’aération et qui correspondent aux lambourdes de la terrasse en bois. La complexité de la tâche dépend de la verticalité exigée par le montage du bardage. Les experts en la matière donnent toutes les astuces nécessaires à la réalisation de l’ouvrage dans les meilleures conditions, étape par étape.

Pose du bardage pvc

Le bardage pvc se fixe sur une ossature métallique ou en bois. La pose s’effectue rangée par rangée, à l’aide d’un mètre laser pour assurer une bonne horizontalité. Les fissures et les microfissures, qui se trouvent sur la façade doivent être traitées par l’injection de résines ou par l’opération de bouchage, pour les plus importants au moyen du béton gris. Entre l’ossature en bois et l’ossature métallique, c’est la première qui est la plus rependue pour la pose d’une pose d’un bardage pvc. Cette dernière se fait au moyen de différentes techniques suivant l’épaisseur : le clouage, le vissage ou l’agrafage.

Calcul du devis en fonction du type de bardage

Devis bardage extérieur en bois

Ce devis consiste à réaliser une fiche de tous les matériaux nécessaires à savoir : la quantité de tasseaux de bois, la quantité de clous et la quantité de vis et leur coût. Il comprend également tout l’outillage qui doit être utilisé à savoir : L’équerre, le mètre, crayon de bois, le niveau à bulle, une règle de maçon, le cordon à tracer, scie à main, une scie à onglet ou scie circulaire, une perceuse, marteau, forêt, des embouts Torx, du papier de verre et ponceuse et une cloueuse électrique ou pneumatique. Si ce matériel est à votre disposition, ajoutez le coût d’amortissement pour le matériel non consommable c’est-à-dire que vous allez utiliser et rentrer avec à la fin des travaux ; et pour le matériel que vous devez acheter, ajoutez son prix et les 10% d’imprévus. Il ne faut pas non plus oublier le coût de la main d’œuvre.

Devis bardage extérieur en pvc

Ce devis, comme le précédent, consiste en une fiche qui comprend : la quantité de lambris pvc extérieur, la tole de bardage, le nombre de clous, de vis ou d’agrafes à acheter et leur prix. Ce devis comprend aussi l’outillage nécessaire à savoir : la perceuse et les mèches appropriées, le niveau à bulle, le papier et le crayon, les clous, la scie à métaux, la mastique et la colle, le niveau laser les vis et l’échafaudage. N’oubliez pas comme pour le cas précédent le coût, les prix, la main d’œuvre pour faire un bon devis.

Devis bardage composite

A ce qui concerne le bardage composite, tout ce qui précède est semblable sauf des cas spécifiques. Notez également qu’on parle du bardage en bois composite d’où la relation de ce dernier avec le bardage composite dans les différentes opérations.

0 %
sans engagement
0
professionnels
0
demandes de devis réalisés

Questions fréquentes sur le bardage

L’économie d’énergie est considérée comme l’une des préoccupations des propriétaires d’un logement. Il existe plusieurs méthodes qui permettent d’économiser sur la facture d’énergie mensuelle comme le bardage. Ce dernier consiste à ajouter un revêtement extérieur à la maison. La technique permet de soigner l’esthétique de son logement. De plus, l’installation de bardage participe à la protection de la façade murale contre les diverses intempéries.

Quels sont les différents types de bardage ?

Le professionnel peut installer plusieurs matériaux pour le bardage d‘une façade. Il peut utiliser le bois, le composite, le PVC, la pierre ainsi que le métal. Dans certains cas, il est même possible de trouver un type de bardage conçu avec du ciment ou en fibre de verre. Le bois présente plusieurs avantages comme la diversité des essences. Le matériau supporte des taux d’humidité fréquente quand il s’agit d’un bois de classe 3. Quant aux bardages en composite ou en métal, ils apporteront de la durabilité. De plus, les matières offrent aussi une bonne protection contre les intempéries. Vous devez savoir que le bardage en PVC est le moins cher sur le marché. Il se décline d’ailleurs en plusieurs coloris. Les bardages en pierre constituent aussi un bon choix pour leur rendu magnifique. Toutefois, vous pouvez bénéficier d’un matériau combustible et imperméable.

Quels sont les inconvénients des matériaux ?

Malgré ses avantages, les bardages en bois sont des éléments vivants. À cet effet, il peut se déformer à travers le temps. La complexité de l’installation du bardage est également un inconvénient qui peut modifier le coût de rénovation. De plus, le bois nécessite un entretien régulier ou un traitement spécifique une fois le bardage installé. Le prix du composite est élevé par rapport aux autres matières pour sa durabilité. De plus, le matériau est considéré comme peu écologique. Le choix permettra également de profiter d’une bonne isolation thermique. Par contre, vous ne serez pas à l’abri contre les forts tapages sonores de l’extérieur. En effet, le bardage métallique présente une faible isolation acoustique. De son côté, le PVC jaunit avec le temps. Cela a tendance à changer l’esthétique du logement.

Quelles matières spécifiques pour le bardage ?

Le bois choisi doit être de classe 3 pour assurer le confort thermique du propriétaire. Il est possible de citer les types d’essences le Douglas, le cèdre rouge, le Mélèze ou encore l’épicéa. Quant aux pierres, vous pouvez choisir d’installer une finition en ardoise ou en marbre. À noter que le prix des pierres naturelles est le plus cher auprès des artisans. Pour le métal, le zingueur peut installer un bardage conçu en aluminium, acier inox ou en cuivre. Tous ses types de métaux possèdent la classe M0 les normes européennes en vigueur. Pour information, la mention montre qu’il s’agit de matière incombustible. Par ailleurs, il ne nécessite pas un entretien régulier.

Comment est défini le prix des travaux ?

Le prix d’un bardage dépend de plusieurs éléments. D’abord, le devis influera en fonction du type d’essences ou de la pierre. La qualité du matériau utilisé impactera également sur le coût de vos prochains travaux. D’ailleurs, le professionnel déterminera le coût en fonction des natures des travaux. Dans certains cas, les murs nécessiteront un ravalement complexe qui nécessitera une augmentation du devis. De plus, le tarif lié aux travaux dépendra en grande partie de l’architecture du bâtiment et des finitions demandées. Les tarifs ont tendance à hausser quand des découpes ou des pertes de produits interviendront lors du projet. Le niveau d’isolation souhaitée peut aussi influencer le prix. Le devis des artisans prendra aussi en compte la complexité du posage. Vous devez savoir qu’il est nécessaire de changer de technique de pose en fonction des matériaux choisis. ET enfin, le coût des travaux sera défini en fonction du type d’assemblage.

Quel prix pour les travaux ?

Le client devra prévoir un prix de 62 euros/m2 pour un bardage bois. Le bardage en PVC coûtera en moyenne 40 €/m2. Les propriétaires qui souhaitent un revêtement isolant en métal doivent prévoir en moyenne 50 euros/m2. De son côté, le composite nécessitera un tarif moyen de 65 €/m2 jusqu’aux finitions. Le bardage en pierre naturelle est cher puisqu’il sera utile de prévoir jusqu’à 120 euros/m2.

Existe-il des aides pour la pose de bardage ?

Le bardage consiste à apporter du confort thermique pour le propriétaire. En tant que travaux qui concernent les isolations, le bardage permettra de bénéficier de plusieurs aides financières. Il existe notamment l’éco prêt à taux zéro ainsi qu’un taux TVA de 5,5 %. Vous pouvez d’ailleurs profiter de la prime énergie ou du crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE. Toutefois, les aides sont uniquement accessibles lorsque l’artisan possède un certificat RGE ou Reconnu Garant de l’environnement. D’autres conditions s’avèreront nécessaires pour espérer réduire le coût des travaux. En effet, il faut aussi que le bâtiment ait été achevé depuis deux ans. Il est même important de bien choisir la résistance thermique de l’isolant. Pour information, ce dernier devrait se situer à 3,7 m2.KW. Outre, vous pouvez aussi profiter d’autres aides locales.

Quelles sont les techniques de pose ?

Le propriétaire peut choisir parmi trois types de pose lors d’un projet d’application de bardage sur une façade. Il existe la pose horizontale, la pose verticale et la pose oblique. La pose horizontale nécessite d’utiliser des lames plus longues pour couvrir les façades du logement. L’installation s’effectuera après le ravalement de vos murs. De son côté, le positionnement vertical est réputé pour apporter du volume à un logement. De plus, la solution permettra d’écouler facilement l’eau de pluie sur la surface. Par ailleurs, elle utilisera des lames courtes dont la longueur dépendra de la hauteur de la maison. Cela permettra d’économiser lors des travaux de rénovation. Et enfin, la pose oblique consiste à installer des lames de manières diagonales. Pour information, il est possible de remplacer les lames avec des clins pour apporter un aspect unique au logement. Pour information, le professionnel peut installer une pare-pluie sur le bardage bois pour éviter à l’eau de décoller les isolants.

Quelles sont les poses envisageables pour un bardage ?

Un artisan peut installer trois types de bardage sur un logement. En fait, tout dépendra de l’isolation attendue sur la surface. Il est possible d’envisager l’installation d’un bardage simple peau. Cela consiste à apposer le revêtement choisi directement sur les façades de la maison. Il existe également la pose appelée bardage rapporté. Ce dernier nécessite de placer une matière isolante entre le mur et le bardage. Quand il existe déjà un bardage sur vos façades, vous pouvez également apposer un autre isolant et un bardage. Pour ce cas précis, il s’agit d’un bardage double peau. À la fin de l’installation, le professionnel effectuera la finition en apportant un traitement anti-UV ou anti-humidité sur certains matériaux. Exemple, le bois.

Vidéo : Poser un bardage